12/09/2009

Intensification de la pandémie mondiale. -- La grippe H1N1 chez les dindes pourrait se propager. -- (FAO)

 

En Asie du Sud-Est où il existe un taux élevé de circulation du virus H5N1 chez les volailles, l'introduction du H1N1 dans ces populations serait plus dangereuses  ...La souche actuelle  pandémique du virus H1N1 est un mélange de gènes humains, porcins et aviaires. Elle est très contagieuse, mais pas plus meurtrière que le virus de la grippe saisonnière commune. Toutefois, elle pourrait, en théorie, devenir plus dangereuse en devenant plus virulente, par exemple en se recombinant avec le virus H5N1, ou grippe aviaire, qui est bien plus mortel, mais aussi plus difficile à transmettre chez l'homme. On parle de «réassortiment» ou de «recombinaison» génétique, qui peut intervenir à la faveur d'une infection virale simultanée chez n'importe quel hôte.

Intensification de la pandémie  mondiale SI ???

GRIPPE_PORCINE-c1f3e

La souche actuelle du virus H1N1 est un mélange de gènes humains, porcins et aviaires. Elle est très contagieuse, mais pas plus meurtrière que le virus de lagrippe saisonnière commune. Toutefois, elle pourrait, en théorie, devenir plus dangereuse en devenant plus virulente, par exemple en se recombinant avec le virus H5N1, ougrippe aviaire, qui est bien plus mortel, mais aussi plus difficile à transmettre chez l'homme. On parle de «réassortiment» ou de «recombinaison» génétique, qui peut intervenir à la faveur d'une infection virale simultanée chez n'importe quel hôte.


22:21 Écrit par Dr MSFV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.